Consultation de diabétologie

La consultation de diabétologie constitue un domaine spécialisé des soins de santé et des soins infirmiers qui, selon la loi sur l’assurance-maladie, requiert une formation continue reconnue par l’Association suisse des infirmières et infirmiers (ASI). Sur prescription médicale, les infirmières et infirmiers-conseil en diabétologie fournissent un soutien professionnel et complet aux personnes souffrant de diabète dans le cadre de la gestion de leur maladie.

Ce que je peux attendre d’une consultation de ce type

Domaine d’activité

Les infirmières et infirmiers-conseil en diabétologie travaillent à l’hôpital ou dans une association régionale du diabète. Ils/elles peuvent également exercer en tant qu’indépendant-e-s. Des informations sur l’offre des centres de conseil sont disponibles sous: Points conseil GICID

Les infirmières et infirmiers-conseil en diabétologie dipl. fournissent les prestations suivantes aux personnes atteintes de diabète:

  • Soutien dans la gestion de la maladie au quotidien
  • Formation des personnes diabétiques à la manipulation technique des outils qu’elles utilisent quotidiennement pour le traitement de leur diabète
  • Aide en cas de questions sur le contrôle du diabète et les valeurs normales
  • Informations sur le tableau clinique
  • Informations sur les effets de la maladie sur la vie quotidienne

Ce dont je dois disposer en tant que conseiller/ère

Formations initiales et continues reconnues

Pour pouvoir suivre la formation continue d’infirmière et infirmier-conseil en diabétologie (formation postdiplôme d’infirmière clinicienne / d’infirmier clinicien*), il faut être titulaire d’un diplôme d’infirmier/ère ES/HES et disposer d’une expérience professionnelle équivalente à 2 ans avec un taux d’activité à 80 %. Les institutions suivantes proposent une formation  d’infirmière et infirmier-conseil en diabétologie dipl.:
 

  • La Haute école de santé Fribourg (HEdS-FR) propose la formation continue en langue allemande DAS zum/r Diabetesfachberater/-inpour devenir infirmière ou infirmier-conseil en diabétologie.
  • En Suisse romande, le Centre de formation Espace Compétences situé à Cully (près de Lausanne) propose une formation continue en langue française pour devenir infirmière ou infirmier-conseil en diabétologie.
     

D’autres formations continues peuvent être prises en compte par l’ASI.

*A l’avenir la formation postdiplôme d’infirmière clinicienne / d’infirmier clinicien sera remplacée par un examen professionnel supérieur d’experte ou d’expert en conseil de diabétologie avec diplôme fédéral (voir règlement OdASanté).

Exercice de la profession - Infirmières et infirmiers-conseil en diabétologie salarié-e-s

Pour que les patient-e-s puissent exiger le remboursement de leurs frais de traitement auprès de l’assurance obligatoire des soins (AOS), l’infirmière ou l’infirmier-conseil en diabétologie leur fournissant des prestations doit avoir obtenu une reconnaissance de l’ASI et avoir un numéro du registre des codes-créanciers (numéro RCC). Toutefois, ni la reconnaissance de l’ASI ni le numéro RCC ne sont obligatoires, dans la mesure où les frais de traitement peuvent parfois aussi être inclus dans les décomptes de l’employeur. L’ASI recommande de disposer d’une reconnaissance car il s’agit d’un gage de qualité qui est valable pour une durée illimitée et qui facilite la mobilité professionnelle.

Pour obtenir une reconnaissance de l’ASI comme infirmière ou infirmier-conseil en diabétologie, il faut remplir les conditions suivantes:
 

  • Titre d’infirmière ou infirmier diplômé-e (pour les titulaires d’un diplôme acquis à l’étranger, une reconnaissance par la Croix-Rouge suisse)
  • Diplôme attestant d’une formation continue reconnue dans le domaine des conseils en diabétologie
  • Expérience professionnelle spécifique d’au moins 2 ans avec un taux d’activité à 80 % ou pro rata temporis
  • Confirmations / programmes de formations continues spécifiques (72 heures) au cours des 3 dernières années

Exercice de la profession - Infirmières et infirmiers-conseil en diabétologie indépendant-e-s

Les infirmières et infirmiers-conseil en diabétologie indépendant-e-s doivent obligatoirement avoir obtenu la reconnaissance de l’ASI et un numéro RCC afin de pouvoir facturer les traitements directement aux caisses-maladie.
 

En outre, les fournisseurs de prestations à la charge de l’AOS doivent vérifier régulièrement la qualité de leur travail. diabètesuisse et l’ASI ont convenu que les infirmières et infirmiers-conseil en diabétologie exerçant en qualité d’indépendant-e-s suivront le programme de qualité de l’Association suisse du diabète (ASD): Convention de collaboration entre l’ASD et l’ASI

Autres liens: