Pompe à insuline: Des hausses de prix qui fâchent! (A bon entendeur)

Aux dépens des diabétiques: les compagnies médicales évitent les réductions de prix.

 

Colère de diabétiques vaudois, dont la vie dépend d’une pompe à insuline : pour pouvoir conserver le matériel, qui leur convient, il va leur falloir payer de leur poche plus de 250 francs par an. Pour quelle raison ? Comme souvent, la réponse est plus complexe qu’on ne l’imagine. Quand l’Office fédéral de la santé publique cherche à faire baisser les prix des fournisseurs, au final les patients trinquent!