Coronavirus: Les faits les plus importants en un coup d'œil

Dans le contexte de la propagation du coronavirus, l'Office fédéral de la santé publique (OFSP) a désigné, au début de la pandémie, l’ensemble des personnes atteintes de diabète comme un groupe à risque de contracter une forme grave de la COVID-19. De nombreuses personnes atteintes de diabète ont ainsi été déstabilisées. Beaucoup ont renoncé à leurs visites de contrôle chez leur médecin de famille, leur diabétologue et leur conseiller spécialisé par crainte de s’infecter.

Quelles précautions s’appliquent aux personnes diabétiques ?

  1. Dans l’ordonnance 2 du 16 avril 2020, le Conseil fédéral a précisé les mesures de protection pour les personnes particulièrement vulnérables. Les personnes diabétiques sont considérées comme «particulièrement à risque» si elles ont plus de 65 ans ou si elles présentent des complications tardives, en plus du diabète, ou un taux d’HbA1c supérieur à 8% (annexe 6, point 4). Cette ordonnance est encore en vigueur dans la situation actuelle.
  2. Les personnes diabétiques doivent continuer à respecter les directives générales, au niveau fédéral et cantonal (règles d'hygiène et de conduite, port obligatoire du masque, etc.) et, si possible, travailler à la maison. En cas de doute concernant une situation professionnelle en particulier, le médecin traitant décidera en dernier ressort si le travail peut ou non être repris sur le lieu de travail.
  3. Respectez vos visites de contrôle et vos consultations ambulatoires prévues dans le cadre de votre diabète, et ce malgré les restrictions. Un diabète bien contrôlé est l'une des mesures les plus importantes pour rester en bonne santé pendant les périodes de grippe et de coronavirus (type 1 et 2). S’ils sont disponibles, les services de télémédecine peuvent apporter une aide supplémentaire.
  4. Veuillez respecter les nouvelles dispositions pour les manifestations privées.

La vaccination COVID-19

Information concernant la vaccination COVID-19 pour les personnes diabétiques

Information concernant la vaccination pour les enfants atteints de diabète

  • Les enfants et adolescents atteints de diabète de type 1 n’appartiennent pas au groupe de risque et n’ont pas d’inconvénient par une vaccination ultérieure. 
  • Le groupe de travail de la Société Suisse d’endocrinologie et diabétologie pédiatriques (SSEDP), les enfants et adolescents atteints de diabète de type 1, même s'ils ont une valeur d'HbA1c ≥ 8%, ne présentent pas de risque accru selon les connaissances actuelles d'évolution de COVID-19 sévère. La SSEDP préconise donc de ne pas donner la priorité de vaccination à ces patients. Pour les mêmes raisons évoques, l'entourage d'un enfant avec diabète ou atteint d'un trouble hormonal n'est en principe pas consideré comme groupe prioritaire.

L'actualité sur le coronavirus 2020

Liens externes sur Corona